lundi, 30 août 2010

Une observation sur le roman ...

  P8240418.JPGLe roman tel que je l'envizage ne saurait être le potentiel arbitrairement connu que peut offrir le rôti de porc en période de pénurie .

 

       

 

15:52 Écrit par Alain Boulanger | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Je suis d'accord, de même que...

Le rôti de porc, tel que je l'engivage, ne saurait ressembler à un roman en période de rentrée littéraire, surtout s'il est potentiellement pas assez cuit cuit avec arbitrairement trop de sel et couvert de feuilles de sauge pas fraîches.

Écrit par : Joël | vendredi, 03 septembre 2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.